Skip to main content

La taille des particules compte

By 23 janvier,24février 12th, 2024Myco’News, Animal Care
Reading Time: 2 minutes

La détermination des mycotoxines dans les échantillons terrain repose sur l’échantillonnage, la préparation des échantillons, le sous-échantillonnage et l’analyse instrumentale. L’étape de préparation de l’échantillon consiste en la comminution (réduction de la taille des particules) et l’homogénéisation de l’échantillon, afin de minimiser l’impact de la distribution hétérogène, c’est-à-dire des « poches », de mycotoxines.

Figure : Diagramme hiérarchique de préparation des échantillons : fractions, sous-échantillons, portions test.

Dans leurs travaux, Zhang et al. ont émis l’hypothèse que la distribution granulométrique d’un échantillon broyé pourrait être utilisée pour évaluer l’homogénéité de l’échantillon. L’analyse par diffraction laser de la taille des particules a d’abord été confirmée comme étant une méthode appropriée pour la détermination de la taille des particules, et les paramètres adaptés de préparation des échantillons ont été définis (choix du dispersant, vitesse d’agitation). Ensuite, des échantillons de farine de blé, de maïs, d’aliment complet et de beurre de cacahuète ont été préparés en conséquence et testés pour la taille des particules par diffraction laser. Trente portions test issues de dix sous-échantillons de chaque matrice ont ensuite été extraites et les mycotoxines suivantes ont été quantifiées par LC-MS : le déoxynivalénol (DON) dans les portions test de maïs entier, aliment complet et farine de blé ; les fumonisines (FUM) et la zéaralénone (ZEA) dans les portions test d’aliment complet et l’aflatoxine B1 (AFB1) dans les portions test de beurre de cacahuète. L’analyse ANOVA des résultats a montré que la variance au sein d’un échantillon et entre les échantillons n’était pas significativement différente, ce qui signifie que AFB1, DON, FUM et ZEA étaient distribués de manière homogène dans les échantillons broyés des différentes matrices testées. Il a ainsi été conclu que les matrices avec 90% des particules (Dv90) inférieures à 850 μm pouvaient être considérées comme homogènes en ce qui concerne la teneur en aflatoxines, déoxynivalénol, zéaralénone et fumonisines.

Référence : Zhang, K.; Tran, I.; Tan, S. Characterization of Particle-Size-Based Homogeneity and Mycotoxin Distribution Using Laser Diffraction Particle Size Analysis. Toxins 2023, 15, 450. https://doi.org/10.3390/toxins15070450